Pages

vendredi 29 février 2008

La semaine prochaine s'annonce chargée...


© Michel Vandestien

... allez, soyons un peu honnête, la semaine prochaine s'annonce surtout réjouissante!

ça commence dès lundi soir avec un spectacle au Prato : "Jacques two Jacques" (Bonnaffé / Darras )


Présentation sur le site du Prato :
Le projet « Darras » est issu d'une pratique de lectures publiques et performances établies depuis peut-être huit ans avec l'auteur.
Une lecture d'un soir est toujours l'occasion de variations dans le choix des feuilles et dans la disposition du montage. Les textes que nous explorons sont nombreux, certains n'ont été visités que partiellement, la matière déborde.
« Je cherche de nouvelles circonstances pour faire entendre sans la lever, la voix dans le poème. »
Notre voyage est une lecture. Nos souvenirs communs s'impriment dans le mot "marche". C’est l’imagination qui court, le tableau ne bouge pas. Seul le texte-dit fait les mouvements, crée la scénographie et l’action. C’est étonnant. Assez rare pour qu’on s’y pose.
« Il n'est jamais de poésie que déclarative.
Il n'est de poésie que dans la déclaration d'amour que nous faisons aux noms aimés, par la parole ou par le chant. »
Jacques Darras est poète, essayiste et traducteur. Auteur prolifique, il a notamment écrit un long poème évolutif en plusieurs chants et plusieurs volumes « La Maye » (en Baie de Somme).


Jamais vu Jacques Bonnaffé sur scène (Jacques Bonnaffé qui est par ailleurs le parrain du Festival de Wazemmes, ça méritait d'être souligné!), curieuse aussi de découvrir le Prato, que j'avoue avec une certaine honte ne pas connaître!

Mardi soir, c'est relâche!

Mercredi et jeudi soir, le Festival Défi Sida au Splendid de Lille, je ne vous la refais pas ;-)!
Ravie de retrouver les Blaireaux sur scène, pas vus depuis leur concert au Sébastopol (excepté leur courte apparition au concert d'Emily Loizeau à l'Aéronef).
Et puis découverte des Blérots de Ravel, de PPFC, d'Imbert Imbert le lendemain...
Soirées sympathiques en perspective.

Vendredi, concert à l'Orchestre National de Lille; au programme Cavanna, Chopin et Dvorak.

Samedi : on commence par "Les sifflets de Monsieur Babouch" (J.P. Milovanoff; mise en scène Nicolas Ducron), spectacle pour enfants au Grand Bleu à Lille (si je pense à réserver ma place! )

(© Jean-Marc Lobbé)

Et ça se poursuit le soir avec le concert des Fouteurs de joie à Saint-Saulve.


Dimanche sera plus sobre, ce sera juste élections ;-)

mercredi 27 février 2008

"Le Chtirama : le média des Gens du Nord"



http://chtirama.fr/

Alors là, je reconnais, vous êtes peut-être moins immédiatement concernés que par la Blogothèque...
Mais ça n'est pas pour ça que je ne dois pas en parler non plus! Et puis vous pouvez considérer ça comme un complément au film de Dany Boon - pour rééquilibrer peut-être légèrement le tableau!

Le Chtirama propose des reportages sur des évènements, des concerts, mais aussi sur des lieux "alternatifs" de la métropole lilloise; un calendrier présentant les rendez-vous culturels importants...
L'occasion idéale de donner la parole à des artistes du coin, mais aussi à des responsables de "petites" structures de la ville dont on se rend vite compte qu'ils sont animés de véritables projets, parfois décalés, souvent innovants, toujours intéressants.

Ce site que je découvre à peine semble regorger de petites choses intéressantes (il parle de l'Hybride, du Café Citoyen, du Café Diskaire... déjà rien qu'avec ça je suis fan!) et puis il présente le mérite incontestable de s'arrêter sur des lieux, des évènements qui parfois loin d'être médiatisés et pourtant particulièrement dignes d'intérêt.


Site à surveiller donc!

La Blogothèque fait peau neuve




http://blogotheque.net/

Allez, j'inaugure une nouvelle petite catégorie, pour au cas où je trouverais des sites internet intéressants qui méritent que je vous en parle.

Je commence par la Blogothèque (et peut-être bien que j'enchaînerai tout de suite avec un autre site, youhou!).
Alors je sais bien la Blogothèque, tout amateur de musique qui se respecte connaît, aime, adore, adule; mon billet ne révolutionnera donc pas le web!
Mais je profite quand même d'un petit "ravalement de façade" du site pour vous inciter à aller y jeter un oeil (si ce n'est pas déjà fait), à cliquer partout (autant que vos petits doigts vous le permettent) et puis bien sûr à tendre vos petites oreilles!
Cette nouvelle présentation est encore plus attrayante, simple et colorée. Elle donne envie d'y rester et ma foi c'est tant mieux!

Le concept est simple : un blog qui cause musique, qui vous en fait écouter et qui en plus a inventé le concept tout simplement génial de "Concerts à emporter". Rien que pour ce dernier point ce site est une mine d'or, je ne sais pas s'il y en a pour tous les goûts, mais assurément il y en a pour beaucoup! Des artistes intéressants qui vous font découvrir leur musique "hors cadre". Vous pouvez choisir un artiste que vous aimez, ou alors vous prendre au jeu du hasard souvent tout aussi délicieux.
Des chroniques qui nous invitent à des découvertes bien souvent de qualité...

La Blogothèque c'est le plaisir de la surprise, du hasard, du farfouillement (ça se dit pas? c'est pas grave!). Le petit frémissement quand on se dit : il se pourrait bien que je tombe sur un truc fantastique et je n'en sais encore rien!

La Blogothèque, aiguiseur de curiosité, pourvu que ça dure!

mardi 26 février 2008

José Gonzalez, Grand Mix, 25 février 2008



Il en va parfois de la musique comme de la magie, éblouissement, surprise, peut-être bien qu'il y a un truc mais au fond on ne veut pas vraiment savoir lequel.
Il arrive qu'on assiste à des concerts en se demandant à la sortie comment tout ça est possible, comment un homme sur scène avec une guitare peut incarner à lui seul toute la musique, comment il peut faire sonner sa guitare comme s'il était entouré de musiciens brillants, comment sa voix peut transporter toutes ces émotions...

José Gonzalez est un magicien de la musique.

On le voit arriver sur scène, seul sur sa chaise, juste lui et sa guitare. On s'inquiète un peu, parce qu'on vient de quitter Vic Chesnutt et son "band" éclectique, on craint le dépouillement ou peut-être bien que l'on se sent impudique face à cette "nudité" dont on pressent toute l'émotion qu'elle va charrier.
Et puis la musique commence et immédiatement on sait. Pas de doute possible, on pourrait l'écouter des heures José seul avec sa guitare. Ces premières notes sont de ces instants incroyables où on réalise soudain qu'on va passer un moment hors du temps (même si pour ça il faudra fuir les gens accoudés au bar qui discutent sans fin!)
La sensation que José Gonzalez invente progressivement son propre temps, rythmé par cette ligne de basse entêtante.
Un magicien, un souffleur de bulles aussi : voilà l'impression qui domine, celle d'être enveloppée tout d'un coup, par la musique, par la voix; d'être ailleurs, à la fois totalement désorienté et sûr d'être au bon endroit.

J'avais surtout découvert José Gonzalez par les "concerts à emporter" de la Blogothèque alors je savais bien, je sentais que ce concert serait un concert un peu à part.
Je n'imaginais pas à quel point!
Un magicien je vous dis!

lundi 25 février 2008

Curiosités du moment

Un petit coup de projecteur, en vrac, sur des évènements qui méritent un peu d'attention, dans la métropole lilloise et allez, soyons fous, dans tout le Nord-Pas de Calais:

Les 5 et 6 mars, le Défi Sida, au Splendid de Lille


Deux soirées à la programmation plus qu'alléchante, un pass deux jours pour une somme relativement modique; et tout ça pour la bonne cause!
De mon point de vue, aucune raison de s'en priver!
(http://www.myspace.com/festivaldefisida)


Du 29 février au 16 mars, festival à Travers Chants, MJC Athéna (Saint-Saulve)



Une programmation variée avec quelques incontournables (Les Blaireaux, Les Fouteurs de Joie), d'autres qui méritent vraiment qu'on s'y penche de plus près (Samir Barris, Mary M...).
Une belle occasion de faire des découvertes!
(http://www.mjc-athena.org/Mjc; http://www.atraverschants.org/; http://www.myspace.com/atraverschants)

Les 14, 15 et 16 mars , Carnaval de Wazemmes, Maison Folie Wazemmes et alentours


Pour moi ce sera une première. C'est une histoire de géants, de bal masqué, de parades; une histoire racontée à plusieurs, une histoire partagée; une histoire qui vaut forcément le détour!
(http://www.wazemmeslaccordeon.com/;
http://carnavalwazemmes.canalblog.com/;
http://www.myspace.com/cultureetflonflonsflandres)

Et puis allez, pour finir, une petite entorse à ma règle de départ, je quitte ma région d'accueil pour ma région d'origine et pour vous parler aussi du Festival de Jazz et des Musiques d'ailleurs, qui se tient à Amiens du 17 au 23 mars (et qui sillonne la Picardie du 2 au 15 mars)


Pour être tout à fait honnête, je dois dire que je ne connais que très peu les artistes programmés, mais mon instinct ;) me dit que ça doit quand même valoir le détour (pour qui habiterait dans le coin, ce qui n'est plus mon cas la majeure partie de l'année!).
J'irai probablement voir malgré tout au moins Thomas Dutronc et Yael Naïm.

(http://www.amiensjazzfestival.com/; http://www.myspace.com/amiensjazzfestival)

Allez, c'est tout pour cette fois-ci mais je reviendrai probablement!

EDIT : Je vais vous mettre quelques petits liens dans la colonne de droite de lieux lillois qui, eux aussi, méritent le détour!

dimanche 3 février 2008

Mésaventure de train




Plus de musique!
La réalité des choses est plus triviale : plus de batterie dans mon baladeur MP3 Sxxx qui peut contenir xGo de musique... Mais la trivialité sied mal à la musique et puis dans le fond, ce qui compte, c'est le résultat.
Plus de musique et encore une heure de train, une heure de paysages qui défilent...
De quoi lire bien sûr, mais c'est le moment précis où je m'endors sur ce que je lis (quelle qu'en soit la qualité d'ailleurs).
Je m'endors et il me faut la musique, non pas pour mieux m'endormir (il est fort probable que je ne dorme pas du trajet) non, la musique pour que mes pensées soient libres d'aller et venir en silence. La musique pour favoriser le silence...

Sans musique, il n'y a plus de "bulle", plus de protection, juste le bruit des rails... Et j'ai soudain l'impression que mes pensées font bien plus de bruit que le train sur les rails (nouveaux trains plus silencieux, merci bien! et mes pensées alors, qui a songé à mes pensées?!)
Aucune solution, je sens que chacun entend ce que je pense, qu'ils trouvent mes pensées trop bruyantes. Et pourtant, je le jure, je n'y peux rien! Si je voulais faire mon intéressante, je me lèverais, je me placerais stratégiquement au milieu du wagon, debout sur une valise, tiens! Ou non, debout sur un empilement de valises, le plus haut et le plus brinquebalant possible et je les déclamerais ces pensées. Jamais rêvée d'être comédienne mais la vie nous réserve parfois de ces surprises!

Vraiment, je n'y peux rien, ces paysages qui défilent ça donne à mes pensées des envies de farandole. Une farandole désordonnée, où les places seraient comptées comme au jeu des chaises musicales (la musique encore, obsession!).
L'idéal serait de dormir mais ça, la plupart du temps, je ne peux pas. Paradoxal pour quelqu'un qui prétend s'endormir sur ce qu'elle lit... En réalité, ce n'est pas tant que je m'endorme, c'est que les mots se mettent soudain eux aussi à faire la farandole... Mais je suis loin de la fatigue suffisante pour m'endormir, bien loin puisque j'en suis encore à penser.

Et puis progressivement le jour s'efface, le paysage s'assombrit, s'unifie et son mouvement semble de moins en moins perceptible. Certes, mais je le sais, moi, que malgré le noir le paysage continue à défiler, je ne suis pas si facile à berner! Et puis la nuit tombante à toujours été propice aux histoires. Je suis seule, soit, je me raconterai mes propres histoires.
Vous ne pensiez quand même pas que mes pensées allaient disparaître avec le jour! Décidément, vous avez encore beaucoup à apprendre!