Pages

lundi 28 avril 2008

Hommage à Denis Cacheux - Théâtre Sébastopol - 30 avril 2008



Hommage sur scène à Denis Cacheux

Le 11 mars dernier, Denis Cacheux décidait de mettre fin à ses jours.


Le 30 avril prochain au Théâtre Sébastopol de Lille, c’est toute la scène régionale qui lui rendra hommage au cours d’une soirée dont la liste des invités ne cesse de s’allonger.

Les artistes qui seront présents : Jacques Bonnaffé, Marcel et son Orchestre, Gilles Defacque, Nadine Pouilly, William Schotte, La Bande à Paulo, Jeff Kino, Hervé Brisse, Sonia Rekis, Anne Cuvelier, Alain Nempont, Eric Leblanc, Philippe Kamonga, Cedric Dewenyns, Carlo et Dany, Stéphane Petit, Bernard Debreyne, Sophie Cornille, Thierry Montagne, Eric Ghesquière, Bogdan Nesterenko, Claude Vadasz...

Soirée d’Hommage à Denis Cacheux
Mercredi 30 avril 2008
Théâtre Sébastopol - Lille
Tarif : 7€
03 20 22 12 59


(texte : site de Domaine musiques)

Voilà, tout est dit...
Si vous avez un moment, si vous avez envie.

Je ne connaissais pas Denis Cacheux, mais visitant régulièrement les sites internet où l'on parle un peu de la culture dans la région Nord-Pas de Calais, j'ai pu lire l'écho retentissant de sa disparition.
J'ai lu des mots, courts ou plus longs, tous remplis d'émotion, j'ai lu les rencontres, j'ai lu des bouts de sa vie...
J'y devine une vision de la vie, une vision de la culture aussi qui me touchent particulièrement.
Voilà pourquoi je serai de cette soirée, sans avoir de légitimité particulière, avec juste cette impression un peu étrange qu'il faut y être...

(http://domaine-musiques.fr/spip.php?article19222)

dimanche 27 avril 2008

Romain Chauvet - artiste peintre lillois

Une découverte sur les murs de l'Ecart, des peintures qui accrochent l'oeil tandis qu'on savoure l'habituelle Petrus...

Un petit tour sur le site internet de l'Ecart (http://cafelecart.free.fr/) qui nous amène jusqu'au blog de l'artiste-peintre exposé : http://www.romain-chauvet.com/

Je dois reconnaître que je n'aime pas tout, mais certaines toiles me plaisent vraiment beaucoup, par exemple "La Chambre"


ou encore "Strasbourg-Saint Denis, sur la jetée"

jeudi 24 avril 2008

Le Collectif de Ukulélés Lillois - 25 et 25 avril 2008

Hop hop hop, j'avais bien dit que je reviendrai pour vous parler un peu de ce qui s'annonce pour ce week-end!
Et comme j'ai eu les petites affiches de ces deux soirées sur ma page MySpace, j'ai songé qu'il était grand temps que je m'y mette.

J'ai découvert le Collectif de Ukulélés Lillois (pour l'acronyme, je sais que je n'ai pas besoin de l'écrire!) d'abord dans les rues de Lille, un soir brièvement, puis plus longuement avant le concert des Fouteurs de Joie à l'espace Athéna à Saint Saulve.
Découverte sympathique, ambiance bonne enfant, musique agréable et final sur la reprise de "Quand la mer monte" qui, dans le Nord-Pas de Calais, augmente immédiatement votre capital sympathie, l'assemblée présente ne manquant généralement pas de reprendre en choeur.

Deux occasions de les voir en cette fin de semaine sur Lille, tout d'abord au Restau Soleil, le 25 avril (demain en somme!) à 20h, où ils partageront l'affiche avec "...R de machin..." et "Aristide et Jean Zégarés"


Puis samedi 26 à "la contrebasse" (rue brûle maison), à 21h cette fois-ci et avec PPM


La page MySpace du groupe : http://www.myspace.com/cul59

C'est frais, bucolique, printanier, pour un peu ce serait exotique...

et puis voilà!

lundi 21 avril 2008

Métalu fête le printemps - 26 et 27 avril




Début de semaine, il est donc d'ores et déjà grand temps de se pencher sur le programme du week-end à venir!!

Et ce week-end, on pourra notamment aller se promener du côté de Loos, où réside le collectif Métalu à Chahuter, qui a décidé de fêter le printemps!

Présentation du collectif sur le site Domaine musiques (http://domaine-musiques.fr) :

Métalu A Chahuter est un collectif qui rassemble au sein d’un lieu de fabrique une vingtaine d’artistes et techniciens spécialisés dans la création expérimentale et les arts de la rue. Ses membres sont regroupés en compagnies ou collectifs à géométries variables. Ils pilotent une plate forme mutualisée d’accompagnement des projets.


Et la présentation de l'évènement :
Chaque année le collectif Métalu organise deux fêtes sur son site, une au printemps et une autre en automne. C’est l’occasion de montrer des petites formes de spectacles ou d’interventions (musique expérimentale, lectures, installations sonores, théâtre, projections, expositions...) proposées par des artistes adhérents ou amis.
Les résidences temporaires d’artistes extérieurs s’inscrivent dans cette programmation pour des présentations d’étapes de création.

Les 26 et 27 avril ce sera donc la fête de printemps. Sur place : concerts, installations, expositions, lectures et bien d’autres surprises…


Je n'ai pas trouvé de description plus précise de la programmation de l'évènement, mais vous pouvez toujours aller faire un tour sur le site du collectif (http://www.metaluachahuter.com/) pour vous faire une petite idée de leur travail.

J'ai bien au moins une petite chose supplémentaire à mentionner pour le week-end prochain mais allez, soyons ordonnés, j'y reviendrai plus tard ;)

jeudi 17 avril 2008

La jolie surprise!

Mes petits chouchous du moment, le groupe Moriarty (piqûre de rappel si jamais : http://www.myspace.com/moriartylands )dans les "concerts à emporter" de la Blogothèque, je suis juste ravie!
Je peux pas trop écouter là au boulot (ça tombe bien la journée est bientôt finie!!) mais je ne doute pas de la qualité de ces (quatre!) vidéos!
Je suis sûre que ce sera un moment savoureux.

Par ici la musique :
http://www.blogotheque.net/Moriarty





Je vous en mets deux, vous retrouverez les deux autres avec le lien mis plus haut.

mercredi 16 avril 2008

La découverte MySpace de la semaine : Thom Hell


(la publication de cette photo est en même temps un cri du coeur : si Thom Hell pouvez m'adopter, ne serait-ce que quelques mois, je suis sûre que ma culture musicale s'améliorerait de façon fulgurante - bon, vu le nombre de cd, vinyls..., vaut peut-être mieux compter en années plutôt qu'en mois cela dit!)

Découverte suite à un conseil judicieux sur le blog MySpace du groupe Norvégien Minor Majority (http://www.myspace.com/minormajority)- il y a des groupes comme ça pour lesquels on se dit, "ils conseillent, j'écoute, immédiatement"!

Thom Hell, norvégien donc, produit une pop simple, efficace. Une musique qui brille, réjouissante.


Thom Hell ajoute ainsi un nom à la liste de ces artistes scandinaves élevés à la musique anglo-saxonne et qui savent y rendre de brillants hommages tout en empruntant leur propre chemin.

Son dernier album, God If I Saw Her Now

Ne cherchez pas son album sur le site de la Fnac...
Peut-être que si vous avez pas loin de chez vous un merveilleux disquaire (suivez mon regard ;)!) il pourra vous renseigner et peut-être même commander cette galette...
Je ne parviens pas non plus à trouver de lien pour l'acheter sur son site
Vous reste toujours la possibilité d'aller passer un petit week-end à Oslo et de faire de multiples emplettes musicales à cette occasion ;)! (je dis ça en riant et en même temps je vois bien Oslo comme ma prochaine destination low cost - même si apparemment aucun avion pour Oslo ne décolle de Bruxelles-Charleroi ou de Beauvais, -flûte!)
EDIT: suite au commentaire de Virginie (merci!) : vous pouvez trouver les albums de Thom Hell (et sûrement de pleins d'autres artistes scandinaves fort intéressants!) par ici : http://www.cdon.com/
Merci encore pour le lien Virginie!

Thom Hell sur le net :
thomhell.com
http://www.myspace.com/thomhell

mardi 15 avril 2008

Rencontre sur les musiques équitables à l'ARA (Roubaix)


Je vous mets la présentation de la rencontre publiée par l'ARA sur MySpace :

Rencontre sur les musiques équitables + mini concert acoustique du groupe LABO
mercredi 23 avril 2008
18h30-Entrée libre


A l'heure où l'industrie du disque est en crise ressortent les inégalités qu'elle avait banalisées. De ce point de départ, naissent des expériences tendant à appliquer les logiques de commerce équitable au secteur musical.

Ce nouveau modèle économique peut-t-il sauver les musiques actuelles ?
Pour aborder ces questions, plusieurs intervenants : Jeff Caly (Fair trade
Music), François Mauger (co-auteur de «la musique assiégée»), Kenneth Quiguer
(RIF).


J'ai justement un article qui traîne depuis un bon moment sur Fair Trade Music. Ce sera peut-être pour moi l'occasion d'en apprendre un peu plus et d'écrire enfin l'article!

L'ARA, c'est à Roubaix : 301, Avenue Nations Unies (Métro Roubaix-Grand Place)

MySpace ARA : http://www.myspace.com/ara301
MySpace RIF : http://www.myspace.com/rifasso
MySpace Fair Trade Music : http://www.myspace.com/fairtrademusic

Be Kind Rewind



Film vu hier soir...
Je passe sur les détails de l'arrivée un peu tardive dans la salle, du placement obligé au premier rang en toute discrétion!
Encore que ça pourrait être un bon indice pour mesurer la qualité du film, si on en arrive à oublier qu'on a le nez sur l'écran c'est que le film est vraiment bon!

Bref, je passe donc ;)

Be Kind Rewind, dernier film de Michel Gondry. Michel Gondry bluffant avec Eternal Sunshine of the Spotless Mind, touchant avec La Science des rêves...


L'histoire est simple : un vidéoclub dans une petite ville des Etats-Unis, tenu par Mr Fletcher; deux amis Mike et Jerry pour qui le vidéoclub est une sorte de repère...
Un jour Jerry se retrouve "magnétisé" et lorsqu'il pénètre dans le vidéoclub il efface toutes les bandes des cassettes vidéos en location.
Ne reste plus au deux amis qu'à trouver un subterfuge pour continuer à louer les cassettes.
Ils décident de tourner leur remake de chaque film effacé, qui devient alors la version "suédée" de l'original.

Le dernier film de Michel Gondry est avant tout une vraie comédie. Le tournage des remakes est l'ocassion de scènes cocasses et savoureuses.
Mais comme on commence à en avoir l'habitude avec Michel Gondry, le film ne manque pas de poésie, de tendresse, de magie...

J'ai lu quelques critiques négatives, "naïf", "gentillet"...
Toutes ces critiques je veux bien les prendre pour moi, j'accepte volontiers d'être quelqu'un de "naïf", du moment que je ressors de la salle avec le sourire que j'avais hier soir.

le site du film : http://www.bekindmovie.com


-

lundi 14 avril 2008

De retour...




Retour de vacances.
Une semaine en Italie, Milan rapidement, Florence puis Rome. Pas de photos à vous montrer parce que pas d'appareil photo avec moi.
Du soleil, des sourires et puis l'envie d'y retourner en ayant appris la langue.
Florence qui s'apprivoise si vite, face à Rome qui peut vous déstabiliser autant que vous ébahir.
La grandeur donne parfois le vertige, tandis que la retenue souvent rassure.

Retour de vacances.
Retrouver sa ville sous le soleil, avec au détour d'une rue un trio de musiciens, trompette guitare et voix, qui titillent l'oreille une première fois, puis quand on y repasse nous obligent l'air de rien à nous arrêter pour écouter vraiment.
Le plaisir de la musique par surprise, penser qu'on n'est finalement pas fâchée d'être rentrée, que décidément les rues de Lille réservent des surprises, de musique, de théâtre improvisé et qu'elles ont un joli goût de printemps.

Retour de vacances.
Retrouver les programmes des salles du coin, remplir progressivement l'agenda  en savourant d'avance le fait que dans les semaines à venir on devrait apprécier le fait de n'avoir pas le temps. 
Se dire qu'il y aura de la musique et puis d'autres choses aussi.
Penser tous les jours que dans un mois je changerai de chez moi, je changerai surtout de quartier. Me rapprocher de certains, me rapprocher d'une ambiance aussi, d'un endroit qui aujourd'hui est celui qui correspond le plus à mon état d'esprit, à mes envies

Se réjouir à l'idée de retrouver Paris au printemps, un peu.
Parce que je n'aime Paris que comme ça, avec parcimonie et dans ses détails. Parce qu'aller dans ses toutes petites salles et trinquer au petit rouge, c'est avoir l'impression immédiate d'être un peu Parisienne, Parisienne au sens "romantique" du terme. Connaître des lieux un peu cachés; avoir le privilège de pouvoir trouver le métro plein de charme parce que pas obligée de le prendre aux heures de pointes.
Se sentir bien, d'être dans cette ville sans avoir à courir après le temps, en ayant juste à goûter ces petits plaisirs.

Retour de vacances.
Pas de nostalgie, juste l'envie...