Pages

samedi 30 août 2008

Bleu Pétrole - Histoire d'une rencontre


J'ai 23 ans et je découvre Bashung.

C'est un peu tard, sans doute.

Je connais bien sûr, Osez Joséphine, La nuit je mens.
Ces tubes sont parvenus jusqu'à mes oreilles, mais j'ai entendu, bien plus qu'écouté.

Je découvre Bashung, tardivement, et je savoure.

Je savoure la musique, bien sûr, mais aussi cette idée entêtante, rassurante, celle d'avoir encore la possibilité d'une telle surprise, de telles émotions, auxquelles on ne s'attend pas vraiment.

On achète un album de Bashung comme celui d'une référence à laquelle il faut bien, un jour, se frotter.

Et puis l'album lancé on sent juste qu'on a trouvé une porte d'entrée vers un univers riche, complexe.

Des chansons fortes, ayant pour certaines vocation à devenir des "chansons-repères".


On ne saurait dire, à l'écoute de ce seul album, ce que vaut Bashung dans son oeuvre, on sent juste que cet album est de ceux qui s'ancre profondément en vous.

Que cette "rencontre" est de celle à côté desquelles il ne faut pas passer.


Découvrez Alain Bashung!

vendredi 29 août 2008

Maison de la Poésie, Jazz à la Villette... Jacques Bonnaffé en commun

Ai entendu Jacques Bonnaffé sur Inter ce matin, ai cherché s'il jouait bientôt, ai trouvé
Ai déjà parlé de Bonnaffé ici
Ai cherché comment donner envie, à nouveau...
Courez-y comme si vous couriez après les mots, simplement
Courir comme en quête, une quête éperdue, essoufflée
Ne pas savoir ce qu’on cherche et pourtant tout trouver, tout, son contraire, plus, autre chose
Ne craignez pas le vertige, la vitesse, l’ivresse; après tout, ce n’est pas vous qui conduisez
Vous n’oublierez pas de respirer, vous oublierez tout le reste mais ça, non, vous n’oublierez pas, vous vous sentirez bien trop vivant

Dans le cadre de Jazz à la Villette, deux spectacles :

- le mardi 9 septembre  : Jacques Bonnaffé & Médéric Collignon; "L'instrument à pression" (les détails par ici : http://www.cite-musique.fr/francais/mini-sites/0809_jazz_villette/artistes/bonnaffe_colignon.asp)
- le mercredi 10 septembre : http://www.cite-musique.fr/francais/mini-sites/0809_jazz_villette/artistes/bonnaffe_colignon.asp (http://www.cite-musique.fr/francais/mini-sites/0809_jazz_villette/artistes/bonaffe-jazznomade.asp)
A la Maison de la Poésie, Paris 3ème :
reprise de L'Oral et Hardi, du 12 septembre au 4 octobre

Pour les détails : http://www.maisondelapoesieparis.com/spip.php?article453
Présentation du spectacle : http://www.compagnie-faisan.org/Oral-et-Hardi.php (vous pouvez aussi très bien décider de laisser de côté les détails, et d'y aller simplement!)
Et puis l'endroit  a l'air tout simplement splendide
Jacques Bonnaffé passera également à la Maison de la Culture d'Amiens les 18 et 19 février prochain pour L'Oral et Hardi et les 15 et 16 avril pour Jacques two Jacques 
http://www.maisondelaculture-amiens.com/sitemca0809/accueil.html

Découvrez Ray LaMontagne!
-

jeudi 7 août 2008

"Tiens, v'là la pluie"

Je déteste ce temps.

Ce temps qui te donne l'impression de venir chialer à ta place.

Mais je n'ai rien demandé, pas besoin d'aide, je sais très bien faire.

Au lieu de pleurer, ces nuages, ils feraient mieux de balancer des mots;

gueuler du tonnerre, juste un cri, même fort, ça ne suffit pas, souvent.

Lancer des mots, se vider complètement

peut-être qu'avec ça on serait tranquille pour un moment

parce que souvent les crises de larmes succèdent aux crises de larmes

J'attends ça avec impatience tiens, des orages de mots, des gouttes qui videraient leur sac

D'ici là, rien à faire, je déteste ce temps.

Chris Garneau, "Between the Bars"

Le mois de juillet aura été tout vide, août aura au moins ce petit quelque chose :



Between the Bars étant à l'origine un titre d'Elliott Smith (http://www.deezer.com/track/1823)

http://www.myspace.com/chrisgarneau