Pages

mardi 14 décembre 2010

Paris, en vrac








Et puis, merci à vous qui passez ici, qui laissez parfois un mot... Je ne suis pas consciencieuse pour deux sous, comme toujours jamais décidée à tenir un blog pour de bon, alors je laisse la plupart du temps vos mots sans réponse, ce qui ne m'empêche pas de les lire toujours avec plaisir et curiosité.